Le thé, un danger pour la santé ?


dangers-the-fluor-labelloutre (3)

Musique stridente en background sonore, titre racoleur… (#instantGeek – keywords pour mon SEO, normal!). Allez La loutre, annonce ton prélude ! C’est donc l’histoire d’un petit thé vert traditionnel en fin de repas familial. Regard en coin, le Tonton Loutre s’immisce dans le rituel purificateur de l’eau chaude. « Tu bois beaucoup de thé ? » – « Un peu mon n’veu ! Hé, c’est bon pour la santé ! ». Le dit Tonton, seul et unique médecin de la famille brise alors mon idéologie detox : « Tu sais que c’est mauvais le thé pour la santé ? ». Oreilles tendues, yeux écarquillés, le corps médical a parlé, la Loutre écoute…

« Oui, le thé c’est bourré de fluor !Et ça, ce n’est pas bon pour le corps !« . La loutre enquête sur les dires de l’oncle et se retrouve face à une vérité digne des meilleurs Spécial Investigation. Nouveau reportage loutré : « Le fluor, le mensonge d’une société » Ou « le fluor, ce fléau » (j’hésite encore hein !)

Thé, fluor et recherches médicales

Le thé est le végétal le plus riche en fluor.

La feuille de thé contient naturellement du fluor qu’elle accumule au cours de sa croissance : plus une feuille est vieille et plus elle est riche en fluor.
Les jardins de thé exploités de façon intensive, à grands recours de produits chimiques et qui produisent les thés premiers prix en sachets cumulent ces apports : Pesticides et engrais utilisés massivement contiennent souvent du fluor sous forme de dérivés fluorés que la plante va absorber.

On continue…

Après les Chinois en 2004 et 2006, les Polonais en 2008, les Turques en 2009, ce sera l’étude scientifique du National Health Service (NHS)(système santé publique du Royaume-Uni) qui en 2013 nous confirmera une énième fois :
– Le thé présente des quantités significatives de fluor
– Les quantités retrouvées pourraient être néfastes pour la santé des grands consommateurs de thé.
– Les thés en sachets sont les plus fluorés

dangers-the-fluor-labelloutre (1)

Et c’est parti pour la claque …

Le Fluor : Scandales sanitaires et arme massive

Rappel : Le fluor est un atome, élément chimique qui, à l’état pur se présente sous la forme d’un gaz jaunâtre pâle toxique et corrosif. Celui ci oxyde tout ce qui peut bruler, même l’eau, le sable, le verre. Difficile à isoler, de nombreuses expériences scientifiques se sont soldées par des catastrophes (brulures graves, intoxications ou mort), jusqu’à l’exploit en 1886 d’Henri Moissan, récompensé par la suite du Prix Nobel de chimie – 1906.

D’un point de vue écologique, chaque année, plusieurs milliers de tonnes de fluor (fluorure d’hydrogène), s’échappent dans nos rivières ou atmosphère, causant ainsi des pluies acides, polluant nos nappes phréatiques et participant à l’effet de serre.

On continue plus fort …

Petit Focus historique et de ces usages…

Utilisé comme instrument de sédatif et « docilité » massive dans l’eau des camps de concentration des Nazis et des russes, le fluor est également une composante du Gaz Sarin (500 fois plus toxique que le cyanure), considéré comme arme de destruction massive, notamment suite à l’attaque du métro le 20 mars 1995 à Tokyo.

« Le fluorure de sodium est connu depuis longtemps en tant que répressif majeur des fonctions intellectuelles. En particulier, c’est l’un des composants du Prozac et du gaz Sarin. De nombreuses preuves scientifiques indépendantes ont montré que le fluorure de sodium provoque à la longue des troubles mentaux variés rendant les gens dociles et serviles, quelquefois carrément stupides, en plus de diminuer la longévité et d’endommager la structure osseuse. »
(Source : Michel Dogna, ingénieur-chimiste et naturothérapeute – Le fluor : une arme chimique – Alternative-sante)

Croyez moi, ce soir, nettoyage des canines, vous repenserez à cette citation … Sauf si le fluor a déjà fait effet, auquel cas c’est trop tard, vous aurez oublié… (#pressioooon)

Du fluor, en veux tu, en voilà !
Hormis donc l’objet du rituel « je soigne tranquillement mes dents au fluor », ce dernier est omniprésent dans nos sociétés et quotidiens. On le retrouve très largement dans : le sel raffiné, les tranquillisants, insecticides, engrais phosphatés, bactéricides, les emballages alimentaires, revêtements en téflon des poêles, imperméabilisants de vêtements ou de chaussures. (Pas étonnant que ça évite les carie l’engin !)

 

Une histoire dosage : comment limiter l’apport de fluor dans nos eaux chaudes

dangers-the-fluor-labelloutre (2)

Modérons tout de même cet article quelque peu anxiogène (#mercilaloutre) : le fluor est nocif… à forte dose et sur des thés de mauvaise qualité !

Rappel des taux de fluor à ne pas dépasser :
> les enfants : 1 milligramme par jour
> pour les adultes : 4 milligrammes par jour

L’étude britannique révélera que ce sont les thés bon marché les plus concernés. Pour cause, la récolte se fait de manière mécanisée en englobant les feuilles du bas et les plus matures, soit, les plus concentrées en fluor.

« Les thés noirs et purs contiennent en moyenne 2 mg de fluor par litre. Les thés bleus Oolong, qui sont aussi des mélanges purs, ont une valeur comparable. Les mélanges de thés noirs vendus par les principales grandes marques contiennent entre 3 et 4 mg de fluor par litre. Le thé vert a des valeurs très comparables. Mais les mélanges de thés noirs à bas prix, ceux des marques distributeurs, ont un taux de fluor très élevé, entre 5 et 8 mg/L. » (Source : Reportage France 5 – Audrey Gloaguen, « Fluor, un ami qui vous veut du mal »)

Vos Conseils Docteur ?« Vos Conseils Docteur ? » – Oui M’dame, quelques recommandations de consommation, notamment pour les grands buveurs de thé… comme vous, en somme :

  • Ne pas dépasser 1L de thé par jour
  • Remplacer le thé premier prix en sachet par du thé « jeune » en vrac et privilégier le thé bio
  • Utiliser autant que possible une eau minérale non fluorée (merci le combo sinon!)
  • Rincer le thé (permet également d’y enlever poussières et pesticides)

Votre Loutre n’aime pas entendre « non, mais dans ce cas, on peut plus rien consommer hein! ». Alors en vrai, arrêtez le dentifrice au fluor mais vous pouvez continuer de consommer du thé tout en étant regardant et exigent sur la qualité ! Parce que dans tout, le plus important, comme le dit si bien le Tonton Loutre, « l’essentiel c’est la modération ! »


Sources / Recommandation de lecture :
L’imposture des dentifrices au fluor
Les dangers du fluor pour les amoureux du thé
Fluor : le scandale sanitaire enfin médiatisé
L’histoire incroyable du fluor

Le thé, un danger pour la santé ?

4 mots sur “Le thé, un danger pour la santé ?

  • 1 septembre 2017 à 9 h 19 min

    Comme d’habitude, article très intéressant la belle Loutre. Merci

    Répondre
    • 3 septembre 2017 à 19 h 03 min

      c’est vrai article pertinent et comme bedu l’écrit intéressant notre loutre s’améliore va-t-elle finir « grande reportrice  » ? petit calinou a la loutre

      Répondre
      • 4 septembre 2017 à 9 h 48 min

        Haha ! Merci 😉 Reconversion professionnelle ?!

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *