Rencontre : Un après-midi avec Michel Nicolet


Les-ecopedagogues-MN (2)

Hier, la Loutre, drapée de sa tenue de working-girl, était en déplacement à Niort pour un projet qu’elle affectionne tout particulièrement : Celui des Eco-Pedagogues. A cette occasion, son eco-compaire et Maître à penser professionnel lui présente une personne d’importance. Un moment où le temps s’arrête. Bonjour à tous, Hier, j’ai rencontré Michel Nicolet !

Michel Nicolet, l’éco-géomètre

Fraîchement retraité, il a fait de la terre et son eco-developpement sa carrière : Géométre expert en Urbanisme et Aménagements durables, Accompagnement des entreprises et des collectivités dans la mise en place de stratégie de Développement Durable (TrajET DD) et surtout « Prouver que cela ne coûte pas forcément plus cher de s’engager dans une démarche de développement durable. »
C’est aussi et surtout, plus de 20 ans d’expérimentations vertes, d’apprentissage et de travail de la terre.

Un aprés-midi avec un eco-passionné

Nous le rencontrons tout d’abord dans un petit restaurant du centre ville niortais. Votre Loutre, sa petite protégée professionnelle (#KOEUR-KOEUR AK !) et le père bienveillant des Eco-Pedagogues.

Des sourires, des échanges de courtoisie, la prise de commande. Puis on attaque dans le vif du sujet. Il sort un petit cahier spirale. « Nous pouvons sortir le nôtre pour prendre des notes ? » – « je ne vous fais pas de cours magistral, c’est un échange. Mais si ça vous fait plaisir… ». Nous commençons, 2h de ces dits échanges, passant par la géothermie intermédiaire à des lotissements en tant que « moteurs urbains », l’importance de dater, d’organiser, d’analyser, de tester, de recommencer, plantation selon la lune, saisonnalité, responsabilités des professionnels de l’aménagement de territoire, mutualisation des nouvelles technologies vertes…
« Vieillissement de la population, difficultés économiques, il nous être moteur d’une dynamique collective pour modifier profondément nos modes de vie et comportements ».

Au fil des conversations, il se fait de plus en plus clair : nous avons trouvé notre Jeremy Rifkin ! Passage sur ses maîtres à penser et bibliographie « indispensable », nous avons bien noircit notre cahier.

Nous sommes au café, et nous, jeunes novices de l’écologie, nous reprenons déjà notre place : porteur d’idéaux, discours qu’on pensait bien rôdé et cette réflexion : plus on l’écoute, plus nous nous sentons petits.

« Il y a une seule chose qui dirige notre savoir. C’est la Nature » (- Michel Nicolet)

Cafés terminés, ventres ronds, ce petit monde monte en voiture, direction… Le « laboratoire vert » de Monsieur Nicolet : son jardin !

Un jardin ? Non, c’est bien plus que ça ! Il expérimente, échoue, analyse, réussit, innove, test, recommence. Il nous raconte sa prochaine expérience de faire germer en période de gel, d’installer un bucher en ligne droite de son potager (belle autoroute verte pour les pollinisateurs), de connaître le Ph de sa terre et de son air, d’utiliser la paille en sol « mais il faut bien 20 cm d’épaisseur par contre » préconisera-t-il.

C’est aussi tenir un carnet, planter intelligemment pour limiter les allers-retours, constituer son « panier de travail »… « C’est des petits détails de jardinier. Mais quand je vous dit qu’on peut perdre beaucoup de temps à jardiner, c’est épouvantable ! « 

L’après-midi se termine. Nos petites tomates cerises cueillies à la volée et nos petites boutures offertes, nous passons aux embrassades. Des remerciements à n’en plus finir, des regards admiratifs pour nous, des regards bienveillants pour ces pères de la Nature.

Elle fait partie de ces rencontres qui marquent, douces, riches et humaines.

Michel, Pascal, Merci.

Rencontre : Un après-midi avec Michel Nicolet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *