Le Déodorant Roll On


deo-rollon

On aime les recettes faciles, économiques et naturelles. Alors dans la rubrique « je fais moi même », le déodorant Roll On à l’aloe vera.

Pourquoi passer à un déodorant naturel?

Les aisselles est l’endroit de notre corps où la peau est la plus fine, elle absorbe donc plus rapidement tous les toxines que l’on y dépose… Plusieurs scandales ont éclaté ces dernières années sur les composants nocifs et toxiques des déodorants industriels, notamment impliqués dans certaines maladies*. Il devient donc aujourd’hui nécessaire de limiter cette absorption quotidienne de molécules toxiques. Retrouvons les principales qui composent nos déodorants.

Les sels d’aluminium ou chlorhydrate d’aluminium : présents dans 90% des déodorants, ils resserrent les pores et sont donc anti-transpirants. Cependant, boucher les pores, évite de transpirer mais également d’éliminer les toxines ! Par une utilisation répétée (1 à 2 fois par jour), les glandes sudoripares peuvent être endommagées. Reconnu comme composant neurotoxique, ils seraient liés à des maladies osseuses, hématologiques, cardiaques, suspectés de déclencher la maladie d’Alzheimer et de favoriser le cancer du sein.
Nous compterons parmi les sels d’aluminium les plus nocifs : Aluminium chloryde, chlorydrate, chlorydrex, sesquichlorydrate, zirconium trichlorhydrex GLY…

Les phtalates : Présents dans les vernis à ongles et les parfums, ils sont cancérogènes, toxiques et augmentent les risques de diabètes. Une étude américaine de 2005 a montré que 95% des bébés naissent avec des phtalates dans l’organisme car leur mère s’y expose.

Les parabènes : Utilisés comme conservateurs, une étude britannique en 2004 à soulevé leur présence intacte dans les tumeurs des cancers du sein. Bien connu pour provoquer des allergies telles que des urticaires ou dermatites, ils restent néanmoins présent dans prés de 80% des produits cosmétiques du marché industriel.

Les ingrédients

2 et demi cs de Gel aloe vera
3 cs d’hydrolat de rose
2 cc d’huile végétale (noyaux d’abricot, avocat, jojoba au choix)
1 bonne pincée de bicarbonate de soude
12 gouttes d’huiles essentielles : tea tree, palmarosa, lavande/pamplemousse ou menthe

* CS = Cuillère à soupe – CC = cuillère à café

La procédure

1 – Stériliser votre roll on (avec eau bouillant et vinaigre blanc. Attention à al qualité du plastique qui peut fondre avec l’eau chaude…)

2 – Dans un bol, mélanger le tout

3 – Transvaser dans le récipient

Première utilisation ? Et bien, rien qui nous surprenne ! On se sent juste bien de savoir qu’on se « déodorise » sainement. L’odeur nous change tout de même des « fleurs de tiaré et de coton des tropiques », il faut surtout s’habituer à l’odeur de palmarosa, qui est sans se mentir un peu particulière au début.

On recommande ? J’apprécie clairement le format Roll On. C’est frais, ça perturbe pas trop nos habitudes ! Je tenterais à la prochaine recette à la menthe. Dans tous les cas, je n’ai pas adopté le « deo solide fait maison », mais sans soucis celui-ci !

Et vous ? Avez vous testé ? N’hésitez pas à faire vos retours !


* Sources – En savoir plus :
http://www.medisite.fr/beaute-hygiene-beaute-10-composants-a-eviter.1616.99.html
http://www.danger-sante.org/risque-deodorants-alcool-aluminium/
http://www.consoglobe.com/ces-substances-que-nous-cache-axe-pour-hommes-cg/2

Le Déodorant Roll On

2 mots sur “Le Déodorant Roll On

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *