L’experience Trekking Mont Rinjani : le fléau du plastique #Lombok – Indonésie


dechet-indonesie

Pour ceux qui ne le savent pas, la loutre est en petit trip sac à dos sur les îles indonésiennes. Chaussée de ses belles baskettes, elle revient d’un trekking de 3 jours sur le deuxiéme plus haut volcan du pays, soit 3726 m d’altitude trés exactement. Elle ne vous racontera pas la pluie, les singes et les tentes postées en haut du monde mais son inconfort face à cette pollution de la nature de l’autre côté de la Terre.

Sur l’ile de Lombok (la voisine de Bali), trône un magnifique volcan au milieu d’un lac protégé par une jolie chaîne de montagne. Des sources d’eau chaude au souffre aux alentours. Prés de 60 000 personnes / an passent sur ces chemins. Vous êtes accompagnés d’un guide et de porteurs. Ils gravissent le Mont Rinjani 2 fois par semaine, pluie, froid, le tout en tongs et chargés de 30 kg de nourritures, tentes, sacs de couchage, réchaud à gaz pour notre petit confort. Un porteur devient guide que s’il obtient un certain niveau d’anglais. Ils sont donc demandeurs d’échanges. Ils sont attentionnés, bienveillants, disponibles, drôles et bien qu’il y ait cette barrière de la langue, les « connexions humaines » sont là.
Ils vous préparent le petit-déjeuner, déjeuner et dîner, vous montent les tentes et cela pendant 3 jours / 2 nuits si vous faites l’ascension complète.

 

depart-rinjani-porteurs

mont rinjani, bali, lombok, indonésie, trekking, mont rinjani ascension
Porteurs et guides balinais lors de la préparation des repas.

Alors, après vous êtes mis d’accord avec votre conscience et malaise de se sentir riche touriste, vous découvrez ensuite un nouveau paysage : la montagne poubelle. Tout est sale, des paquets de biscuits vides, du plastique en veux tu en voilà, des lingettes, des vêtements, des tongs cassées, des restes alimentaires et j’en passe, le tout dispersés sur des centaines de mètres aux abords des camps. Nos accompagnants devant nettoyer le sol des principaux dechets pour poser les tentes. A partir d’une certaine altitude, il n’y a plus d’oiseaux. Mais il reste des souris et des singes. Ces derniers, aux allures de petites peluches, sont des rats de montagnes. Ils éventrent tout ce qu’ils trouvent et dispersent les restes sur les arbustes et rares arbres. Ce paysage plastifié et multicolore est angoissant, on sait pertinemment qu’ils resteront là des années et que certains y sont depuis un bail… Il n’y aurait qu’une ONG, une initiative de l’état qui pourrait changer ce visage terrifiant.

Après échanges avec le guide, il expliquera que ce ne sont pas les touristes qui polluent mais les locaux. Pas de sensibilisation, pas la priorité de l’état certains diront.
Vous êtes juste, après des heures de marche, au sommet d’un des plus beaux volcans, touchant le ciel et observant, démunie, les mêmes erreurs d’autres pays.

Vue depuis le sommet du Mont Rinjani de La caldeira Segara Anak avec son lac de cratère et le Barujari. Pépite de la Nature.
Vue depuis le sommet du Mont Rinjani de La caldeira Segara Anak avec son lac de cratère et le Barujari. Pépite de la Nature.

 

Il n’y a pas de moral à cette expérience, pas de « chute ». Simplement, sur nos chemins de montagnes françaises, dans nos rues, dans nos fleuves, dans nos quotidiens d’européens sensibilisés par l’écologie, nous avons conscience des enjeux, sans parfois voir à quel point à l’autre bout du monde, nous dévisageons la Terre…

Happy End avec Karen, mon amie anglaise.
Happy End avec Karen, mon amie anglaise.
L’experience Trekking Mont Rinjani : le fléau du plastique #Lombok – Indonésie

Un mot sur “L’experience Trekking Mont Rinjani : le fléau du plastique #Lombok – Indonésie

  • 22 novembre 2017 à 9 h 51 min

    tu as raison ma petite loutre notre planète est abimée par ses habitants, on a jamais vu un oiseau perché scier sa branche, malgré tout notre terre est encore belle . Bon trip et a la prochaine lecture avec des recettes locaux

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *