Jeremy Rifkin et la troisième révolution industrielle


economiste americain ecologiste, Une nouvelle conscience pour un monde en crise,

Découvert lors de la projection du Film « Nouveau Monde », votre Loutre s’intéresse fortement à cet américain ! Une sorte de gourou écologique qui murmure aux oreilles des capitalistes. Un économiste qui prône cette 3éme révolution industrielle, mêlant nouvelles technologies, partage des énergies et modèles économiques collaboratifs…

Riri, qui es-tu ?

Jeremy Rifkin ou le prophéte techno-écolo est un auteur, conférencier, activiste et théoricien (#toujoursplus) de l’économie et du développement durable. Auteur mondialement connu, il a acquis à travers les décennies (top départ années 70), une très forte influence comme conseiller auprès de la Commission Européenne et du Parlement Européen. Un visionnaire sollicité par des centaines de gouvernements, d’entreprises, d’universités et d’organisations mondiales.

Il est donc le pére de la dite Troisième Révolution Industrielle, vision stratégique d’un développement économique mondial basé sur l’énergie verte, la technologie et le partage. Un modèle de société durable fondé sur la collaboration. Vision officiellement adoptée par le Parlement Européen en 2007.

Le modèle économique : Pétrole VS énergies renouvelables

D’après l’économiste américain, le pétrole va de plus en plus manquer dû à l’épuisement des réserves, rendant l’accès compliqué et pouvant ainsi provoquer une réelle crise économique et politique à travers le monde. (Oui, mais encore?)

Quant au nucléaire, il est trop centralisé, coûteux et dangereux, et le système mis en place à travers les lignes à haute tension pas si fiable. Et là, on attaque dans ce qui nous intéresse : les technologies modernes de stockage d’énergie, elles, avec une gestion intelligente permettent une distribution d’énergies renouvelables. On parle de vent, de soleil, de puissance des eaux… Elles ne peuvent pas subvenir à elles seules, mais en les multipliant et en les associant, elles pourraient aisément remplacer le pétrole et le nucléaire.

3eme Révolution industrielle

Jeremy Rifkin est donc annoncé comme étant le porteur d’une réponse long terme au triple défi d’une crise économique mondiale, de la sécurité énergétique et du changement climatique.

Elle permettrait ainsi de respecter, voir dépasser, les différents engagements mondiaux en matière de lutte contre le réchauffement climatique, tout en respectant une gestion plus durable des ressources. Mais ce, après une phase de transition (dans laquelle nous sommes actuellement…). Bon, et il parle aussi de « facture entropique de l’âge industriel », mais la loutre ne tente pas de s’aventurer sur ce terrain, qu’elle ne maîtrise (comprend?) nettement moins…

La Troisième Révolution industrielle est «le fruit de la synergie entre les énergies renouvelables et les technologies d’Internet. […] C’est la société de demain, avec de nouveaux modes de fonctionnement. »

Le concept Rifkinnien repose donc sur cinq fondements :

> La transition vers l’utilisation des énergies renouvelables et leur généralisation

> La reconfiguration des bâtiments en mini-centrales d’énergies positives, pour une production décentralisée et de proximité

> Des bâtiments producteurs mais surtout dotés des capacités de stockage de l’énergie, afin de répondre à la demande et minimiser les coûts. Ajoutons ici, une utilisation intelligente, optimale et partagée de ces énergies produites.

> Le développement d’un Internet de l’énergie (Smart grid), connectant les réseaux énergétiques et électriques et assurer ainsi une interopérabilité entre les différentes mini-centrales

> La mise en place de solutions de transports et de mobilité hybrides, intelligentes et vertes. « Chaque véhicule peut ainsi acheter et vendre de l’électricité en se connectant au réseau« .

« Avec les imprimantes 3D, il sera possible de produire chez soi, ou à l’échelle de petites communautés, des objets qu’il fallait autrefois acheter. Les grandes usines centralisées céderont la place à des unités de production locales. Les enfants fabriqueront leurs jouets dans leurs écoles ! Même chose pour l’énergie. Avec des immeubles équipés de panneaux solaires,… » (J.Rifkin – Le Monde.fr)

Une vision optimiste de notre ére industrielle, aux premiers abords. Rifkin se positionnant sur un schéma bien plus fataliste, ne voyant pas de « Plan B » pour la survie des écosystèmes et donc de l’humanité …

// Note : Il est à souligner que le terme de « 3eme Révolution industrielle » est également employé dans le développement de l’internet mobile et des nouveaux modes de consommation liés à cette ére digitalisée. Nous resterons ici, sur le concept originel des energies vertes à travers, entre autre, les NTIC.


En savoir plus :
http://www.huffingtonpost.fr/jeremy-rifkin/troisieme-revolution-industrielle-environnement_b_8396394.html
Le Monde : « Jeremy Rifkin :La troisième révolution industrielle a commencé »
Wikipedia : Troisième Révolution Industrielle

Jeremy Rifkin et la troisième révolution industrielle

2 mots sur “Jeremy Rifkin et la troisième révolution industrielle

  • 16 février 2017 à 10 h 15 min

    Les energies renouvelables mettent tout de même du temps à se populariser, alors malgré des décennies d’engagement de Jeremy Rifkin, des cop 21, 22,… on a pas vraiment l’impression que ça bouge.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *